Qui sommes-nous ?

Les fondateurs de l’association High Flight sont Pierre BACARA, journaliste géopolitique et réalisateur, et Ekaterina GORSKAÏA, réalisatrice, cadreuse et monteuse.

Pierre Bacara

Issu d’une famille qui compte nombre de vétérans de guerres et de crises politiques, y compris quatre aviateurs, j’ai été sensibilisé très jeune, d’une manière naturelle, aux souffrances endurées par les hommes. C’est tout aussi naturellement que je me suis précocement immergé dans la lecture des livres d’histoire qui m’ont porté vers des questionnements sur le monde dans lequel j’étais né. Une fois adulte, j’ai continué à porter en moi cette ouverture et à la cultiver jusqu’à ce que, las de ma carrière et des modes, je m’oriente vers le journalisme, l’audiovisuel et la géopolitique, sans jamais trahir cette lueur qui, tout jeune, m’avait poussé à regarder le ciel au-dessus de la tête des adultes : l’aviation.

Katia Gorskaïa

Née à Moscou en un temps où les voyages à l’étranger étaient impossibles, mais attirée par un ailleurs encore plus vaste que mon pays, pourtant le plus grand du monde, j’ai plongé dans les livres, un voyage parfois plus riche en découvertes que les déplacements géographiques. A l’âge de seize ans, alors que la Russie vivait des heures passionnantes, créatrices, dans une explosion de liberté et de possibles, c’est toujours animée de cette soif d’ailleurs, et non par rejet de ma patrie, que je m’envole pour la France. Stendhal, Zola, Malraux, Maupassant m’ont laissée entrevoir un pays, une culture qui me parlent. Les Français ne me déçoivent pas. Ces gens sceptiques mais curieux, comptant des personnalités fortes mais capables de s’immerger dans d’autres cultures, contribuent à élargir mon horizon. Attirée par l’ethnographie, par le cinéma-vérité de Jean Rouch, je pars encore plus loin, en Afrique, armée de la plume que je me suis choisie : la caméra. Les routes de l’ethnographie m’emmènent vers la politique, les deux me mènent à l’histoire ; et lorsque je suis partie prenante dans la création de High Flight, c’est pour pouvoir renouveler, avec chaque témoin, le désir de raconter l’histoire d’un homme dans l’Histoire des Hommes.