Pourquoi la Seconde Guerre Mondiale ?

Cette question essentielle est incontourable. En effet, même s’il s’agit du conflit le plus sanglant de l’histoire ; même si ses conséquences sont d’envergure planétaire comme les accords de Bretton Woods du 22 juillet 1944 qui inaugurent la suprématie monétaire, économique, financière et commerciale des Etats-Unis d’Amérique, première puissance industrielle mondiale depuis les années 1880 ; même si la Seconde guerre mondiale plante les racines de trois quarts de siècle, voire un siècle d’histoire, de la Guerre froide et ses quarante années de monde bipolaire au monde unipolaire qui lui a succédé à la chute de l’Union soviétique puis au monde multipolaire dont nous assistons à la naissance ; même si la Seconde Guerre mondiale est la matrice originelle qui sculpte les rapports subtils présidant aux rapports entre les peuples ; malgré tout cela, la Seconde Guerre mondiale n’est évidemment pas la seule clé d’entendement du monde d’aujourd’hui et du monde futur, et il est inéluctable que l’association High Flight doive un jour étendre son champ d’investigation à des périodes ultérieures, qu’il s’agisse, au hasard, de la pénombre des églises de l’Espagne franquiste, des banlieues laborieuses de la brumeuse Angleterre de Margaret Thatcher, des mystères de la Guerre du Golfe ou même de la nuit épique de la faillite de Lehman Brothers le 14 septembre 2008.

Pierre Bacara et Katia Gorskaïa